l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Critique du Coran et ses versets - Chronologie - Histoire - Versets abrogés, Critique constructive des hadiths - quel apport dans la vie d'un musulman ? La réalité de la charia et de ses horreurs un peu partout dans le monde. Comment l'islam règle la vie des gens - comment les religieux oppressent le peuple

l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar phax » 30 Nov 2007, 10:28

bonjour à tous,

trouvé sur libertyvox.com

SOURCE: http://www.lefigaro.fr/litteraire/20060 ... tml?165325

Jacques de Saint-Victor
11 mai 2006, (Rubrique Figaro Littéraire)

L'historien américain Robert C. Davis, rappelle que plus d'un million de chrétiens ont été asservis par les Barbaresques entre le XVIe et le XVIIIe siècle.

Lithographie illustrant les Sarrasins réduisant en esclavage les Corses. DR.

VOILÀ UN LIVRE savant qui fera date en ce lendemain de la journée commémorative de l'abolition de l'esclavage. L'étude de l'historien américain Robert C. Davis vient apporter un élément entièrement nouveau dans ce dossier en évoquant la traite dont les chrétiens furent victimes par les arabo-musulmans en Méditerranée du XVIe et XVIIIe siècle. Son travail, le premier d'une telle ampleur, renouvelle la connaissance que l'on peut avoir de l'esclavage, ce crime contre l'humanité dont la liste des pratiques ne finit pas, hélas, de s'allonger. On connaît bien aujourd'hui, notamment grâce aux travaux d'histoire globale d'Olivier Pétré-Grenouilleau, la traite des Africains par les Blancs, tout comme celle des Noirs par les Arabes. Mais celle des chrétiens par les musulmans restait, en revanche, totalement ignorée.

Ce que Davis appelle « l'autre esclavage » a pourtant touché un nombre considérable de chrétiens. Contrairement à ce qu'avait cru Fernand Braudel, qui avait minimisé le phénomène dans ses travaux sur la Méditerranée, ce serait plus d'un million de personnes, principalement des hommes habitant les pourtours de la Méditerranée, qui ont été vendus comme esclaves dans les marchés d'Alger, de Tripoli ou de Tunis, les principales villes de ce qu'on appelait alors la Barbarie. On est loin du tableau anecdotique d'une Angélique livrée aux Barbaresques pour sa beauté. La plupart des victimes furent d'ailleurs principalement des hommes, venus d'Espagne, de France et surtout d'Italie. Avant l'étude de Davis, ce phénomène n'avait jamais pu être chiffré. Professeur d'histoire sociale italienne à l'université de l'Ohio, l'auteur a consacré de longues années d'étude à ce phénomène qui a marqué pendant des siècles les populations du sud de la Méditerranée, notamment celles qui étaient les plus proches des Etats barbaresques et qui ont été en butte à des razzias très fréquentes (ainsi subsistent sur les côtes méditerranéennes ces tours destinées à informer les populations d'une razzia imminente). Le danger était permanent. L'auteur rappelle que les musulmans conservaient au XVIe siècle des bases dans certaines îles de la péninsule italienne, comme Ischia, au large de Naples... De nombreux villages, construits sur des promontoires rocheux, faisant dos à la mer, portent témoignage du traumatisme de ces populations locales qui pouvaient, à l'aube, être capturées par des bateaux surgissant en silence de la brume. Les plus durement frappés furent les marins, les marchands et les modestes pêcheurs de ce qu'il était alors convenu d'appeler « la mer de la peur » !

Les conditions de vie des esclaves chrétiens ont été souvent effroyables, particulièrement dans les bagnes publics, où il régnait un climat de violence sexuelle. Mais, à la différence de la traite africaine, les captifs pouvaient, moyennant rançon, échapper à leur captivité. Des institutions religieuses vont d'ailleurs se spécialiser en Europe pour racheter ces malheureux, comme les Trinitaires ou les Mercédaires. Aussi les esclaves chrétiens n'ont-ils pas fait souche en terre d'Islam. Pourtant, ils y restèrent en moyenne près d'une dizaine d'années, quand ils n'y mouraient pas tout simplement (le taux de mortalité y était élevé, autour de 15 %). Certains préférèrent se convertir à l'Islam et mener ensuite à leur tour des razzias contre leurs anciens compatriotes.

Mais les récits des chrétiens ont parfois été romancés, ce qui explique que pendant longtemps on a négligé ce type d'esclavage. On sait désormais qu'il faut le considérer avec attention. Ainsi peut-on lire Captifs en Barbarie, ce récit poignant d'un jeune mousse anglais, Thomas Pellow, capturé au XVIIIe siècle en Méditerranée et vendu comme esclave au terrible sultan Moulay Ismaïl, qui l'utilise, avec des milliers d'autres chrétiens, à la construction de son palais gigantesque. Racontée par le journaliste anglais Giles Milton, cette histoire, certes anecdotique, complète la magnifique étude de Robert C. Davis qui rappelle qu'il n'y eut en Barbarie aucun pendant du célèbre « code noir » pour venir limiter les pouvoirs du maître musulman sur son esclave.

Esclaves chrétiens Maîtres musulmans

L'esclavage blanc en Méditerranée (1500-1800) de Robert C. Davis. Editions Jacqueline Chambon, 333p., 22 €.

Captifs en Barbarie. L'histoire extraordinaire des esclaves européens en terre d'Islam de Giles Milton. Noir sur blanc, 301 p., 25 €.


ciao ciao
Avatar de l’utilisateur
phax
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
 
Messages: 258
Inscription: 02 Aoû 2007, 06:00
Localisation: terre

Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar phax » 30 Nov 2007, 11:27

Bonjour,

d'autres articles. Je n'ai pas vraiment vérifié les sources mais chacun peut le faire.

Je ne cherche pas à minimiser la traite par les européens, mais j'ai encore eu une discution assez agitée avec des musulmans qui argaient que l'islam avait aboli l'esclavage... hors je sais très bien que cela n'ai pas vrai, cf: le coran.

je me suis donc intéressé ce matin à ce sujet....

et apparement j'avais bien raison..

le premier pays à avoir officiellement aboli l'esclavage est la France, le dernier la Mauritanie en 1981 il me semble.

Bon, d'accord pour faire acte de mémoire et de repentance, mais pas que les vilains méchants blancs européens, non?


La traite oubliée des négriers musulmans

Entre le VIIème et le XIXème siècle, environ 17 millions d'africains ont été razziés et vendus par des négriers musulmans. Un épisode aujourd'hui méconnu, resté tabou. Il s'agit pourtant du plus grand trafic d'hommes de l'Histoire.

La traite négrière est inévitablement associée au grand trafic transatlantique organisé à partir de l'Europe et des Amériques, qui a conduit à la déportation d'environ 11 millions d'africains en Amérique (cf. Philippe Haudrère, page 56). C'est oublier, d'abord, les traites internes, destinées à satisfaire les besoins en main d'œuvre de l'Afrique noire précoloniale. Elles auraient pourtant concerné, si l'on applique les méthodes de Patrick Manning, au moins 14 millions de personnes (plus de 3 millions de plus que les europeens et avec des methode sanguinaire sous la loi coranique). C'est oublier ensuite les traites « orientales », qui alimentèrent en esclaves noirs le monde musulman et les régions en relation avec ses circuits commerciaux.

Ces traites sont mal connues. Leurs évaluations chiffrées font l'objet de nombreuses erreurs. C'est l'historien américain Ralph Austen, le meilleur spécialiste de la question, qui nous fournit les données les plus solides sur le sujet. Selon lui, 17 millions de personnes auraient été déportées par les négriers musulmans entre 650 et 1920.
Au total, à elles seules, les traites orientales seraient donc à l'origine d'un peu plus de 40% des 42 millions de personnes déportées par l'ensemble des traites négrières. Elles constitueraient ainsi le plus grand commerce négrier de l'histoire. Pourtant, mis à part les travaux - en leur temps pionniers - de François Renault, le sujet est le plus souvent à peine effleuré par les chercheurs français.


http://www.occidentalis.com/article.php?sid=1170%20


PHAX
Avatar de l’utilisateur
phax
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
 
Messages: 258
Inscription: 02 Aoû 2007, 06:00
Localisation: terre

Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar phax » 30 Nov 2007, 12:07

salam,

bon j'aime pas trop les site cathi catho, mais j'ai bien aimé l'édito.

quelqun a vu l'émission?

http://www.agrif.fr/extraits/n66/edito.asp


tchuss

PHAX
Avatar de l’utilisateur
phax
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
 
Messages: 258
Inscription: 02 Aoû 2007, 06:00
Localisation: terre

Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar mira » 30 Nov 2007, 17:18

Salut phax ,

une autre information que tu pourras balancer a tes contradicteurs musulmans qui manifestement sont aussi ignorants de leur histoire que de leur religion.

Je suis marocaine et ca s'est passe au Maroc il n'ya meme pas un siecle: quand les Francais ont enleve aux riches fassis le droit de posseder des concubines esclaves et quand ils ont eu le culot de mettre un terme a l'esclavage dans notre bled, devine ce qu'a ete la reaction de mes braves compatriotes? Je te le donne en mille!
"Comment peut on interdire ce qu'Allah n'a pas interdit"????????

J' ai honte!!!!!!!!!!!! Et tu sais c'est quoi la meilleure? Y zavaient pas tort!!!!!!!!!
Allah n'a jamais interdit l'esclavage et encore moins son messager de malheur.
Non seulement ils n 'ont pas interdit l'esclavage mais ils l'ont legifere et les juristes musulmans en ont fait tout un volet de leur satanee charia.

Je ne compte plus les legislations touchant a tout ce qui releve de la traite d'esclave..entre autre le droit d'examiner la marchandise et de denoncer tout vice de forme...

Les musulmans en ont fait un commerce des plus juteux et les plus nantis des croyants se sont delectes de beautes venant de tout horizons bien que les horisons avaient plutot tendance a se restreindre au Caucase et a l'Europe..

Pour les plaisirs du maitre, il n'a ete question que de belles Circassiennes, Espagnoles, Grecques, Italiennes, Slaves, Francaises exceptionnellement Turques Perses ou Berberes , mais jamais d'Africaines par exemple... Les Noires c'etait pour les travaux forces generalement au services des belles esclaves blanches...
bah on va pas les plaindre surtout quand on sait le sort que subissaient leurs freres pour avoir le meme honneur de servir ou plus exactement de surveiller le poulailler du maitre... en l'occurence , si tu n'es pas au courant , on leur coupait la quequette..ca s'appellait un ennuque...et les musulmans ont pousse cet art de castrer tres tres loin...

tes interlocuteurs te repliqueraient certainement qu'il n'ya pas un verset qui autorise de castrer un homme ..
Tu peux toujours leur objecter que si leur Allah est Omnicient alors il n'a aucune excuse de ne pas avoir mis en garde contre une telle abjection..surtout quand on sait que dans le livre rien n'a ete omis comme par exemple les innenerrables versets qui donnent a l'homme le droit de posseder des concubines en nombre illimite et cela en plus des quatres epouses legales! Et la je peux te dire que les versets ne manquent pas..oui la tout d'un coup Allah le Juste et l'Omnicient a ete tres prolixe..il n'a jamais rate l'occasion de la ramener avec son inimitable - le coran n'est pas un miracle pour rien- "wa ma malakate aymanoukoum- traduction : et ce que possedent votre droite - retraduction : "vos esclaves". Enfin on l'espere, parce que bon il etait question de coucheries et les possession de la droite etaient citées consecutivement aux epouses ou en remplacement de celles ci....un musulman m'a assure que les animaux n'en faisaient pas partie qu'il ne peut etre question que de femmes esclaves ..ouf , on a evite le pire....
C'est aussi le Coran qui leur a donne ce droit de reduire les captives de guerre en esclavage, d'en acheter a tour de bras, et de les mettre dans leur lit sans la moindre formalite.

Quant a ce que peut ressentir l'esclave , autant te dire que ca n'a jamais eu droit de cite! Allah et Mahomet n'y ont pas pense! Faut pas leur en vouloir, c'est qu'ils avaient tant a faire et puis ils ne peuvent pas penser a tout!

Je te parle en tant qu'ex-musulmane qui a quitte la religion de ses ancetres, cette religion qui etait le pilier de sa vie, le jour ou elle a su sans l'ombre d'equivoque a son grand desarroi que c'etait bien Allah Lui meme -je dis bien Allah et pas mahomet- qui cautionnait de telles ignominies.

Alors tes ignares d'interlocuteurs, je crois que tu peux les envoyer valser.

Il n'ya rien de noble dans leur religion, rien de glorieux dans leur histoire et c'est une Marocaine fiere de l'etre qui te le dit.
Tu pourrais meme leur transmettre ce message de ma part...les idiots fairaient mieux de se reveiller avant qu'il ne soit trop tard...certes le ridicule n'a jamais tue personne mais ce n'est pas une raison pour en abuser...


Mira
Je signale que je me désolidarise des propos racistes , musulmanophobes ou pro israeliens de certains intervenants.
J'ai utilisé le mot "youppin" en opposition à "muzz" car c'etait le seul moyen que j'ai trouvé pour réveiller des consciences complètement endormies. Le résultat n'est pas des plus concluants mais je ne regrette pas d'avoir essayé. Il va de soi que pour moi les deux sont aussi infâmes l'un que l'autre . Ce sont des injures qui ne visent que des personnes en particulier et jamais un groupe humain. Je demande pardon aux gens que j'aurais blessé sans le vouloir.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus l'islam , je vous conseille de vous référer aux archives.
Avatar de l’utilisateur
mira
Major Virtuel
Major Virtuel
 
Messages: 2343
Inscription: 12 Juil 2005, 06:00

Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar Abdalazrad » 30 Nov 2007, 20:06

Bravo Mira ! Très bien parlé.

Pour compléter, j'aimerais ajouter que les relations entre le monde musulman et l'esclavage sont très profondes.

D'une part, le Coran contient de la législation là-dessus, ça ne fait aucun doute. Mais elle ne va absolument pas dans le sens de l'abolition. Elle interdit par contre aux Musulmans de prostituer leurs esclaves (pas de maquereaux).

Il y a trois raisons. D'abord, pour les pillards et les Bédouins, l'esclave fait partie du butin, c'en est d'ailleurs la plus grande partie puisque les richesses en métal précieux sont, elles gardées par des hommes armés. Comme l'islam s'est répandu derrière des conquérants, il fallait bien financer la conquête.
Ensuite, il faut voir que le monde musulman digne héritier de l'empire romain. A mon avis, pour savoir comment vivait les Musulmans au XVIIIe siècle, il ne faut pas regarder les téléfilms égyptiens ; il faut regarder "Rome". En tant que telle, c'était une société massivement esclavagiste.
Enfin, il y a un point sur lequel je suis en train de faire des recherches : le monde musulman était à mon avis très peu peuplé, moins que l'Europe et beaucoup moins que l'Asie, avant de commencer à se répandre en Inde. Et les constructions et les conquêtes n'ont pu se maintenir qu'à l'aide d'un afflux continu d'esclaves.

Ces esclaves fournissaient de la main d'oeuvre, des épouses pour maintenir la polygamie, puis des fonctionnaires et enfin des soldats (les fameux Mamelouks et Janissaires).

Juste retour des choses, au temps des Croisades : les Musulmans constituent ainsi le seul peuple à s'être fait dominer par ses propres esclaves !

Si je ne me trompe pas, le Soudan a promulgué une loi pour confirmer l'abolition de l'esclavage en 2004 (les précédentes n'étant pas appliquée).
Avatar de l’utilisateur
Abdalazrad
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
 
Messages: 152
Inscription: 20 Nov 2007, 07:00

Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar Satan » 30 Nov 2007, 22:35

mira a écrit:J' ai honte!!!!!!!!!!!! Et tu sais c'est quoi la meilleure? Y zavaient pas tort!!!!!!!!!
Allah n'a jamais interdit l'esclavage et encore moins son messager de malheur.
Non seulement ils n 'ont pas interdit l'esclavage mais ils l'ont legifere et les juristes musulmans en ont fait tout un volet de leur satanee charia.



والله فضل بعضكم على بعض في الرزق فما الذين فضلوا برادي رزقهم على ما ملكت أيمانهم فهم فيه سواء أفبنعمة الله يجحدون


" Dieu a favorisé les uns d'entre vous par rapport aux autres dans [la répartition] de Ses dons. Ceux qui ont été favorisés ne sont nullement disposés à donner leur portion à ceux qu'ils possèdent de plein droit [esclaves] au point qu'ils y deviennent associés à part égale. Nieront-ils les bienfaits de Dieu ? "
(16:71)


Il est raconté sur l'autorité de Jarir que celui-ci a entendu le Saint Prophète dire : "L'esclave qui fuit son maître commet un acte d'infidélité aussi longtemps qu'il ne retourne pas à lui." Mansur ajouta : "Par Dieu, ce hadith a été rapporté de l'Apôtre d'Allah (que la paix soit sur lui), mais je n'aimerais pas qu'il soit rapporté sous mon autorité, ici à Bassora." (Sahih Muslim livre1, Numero 129)

D’après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui),
Deux femmes de Hudhayl s'étant disputées, l'une d'elles frappa l'autre et lui fit faire une fausse couche. Le Prophète (pbAsl) décida qu'il y avait à payer comme compensation un esclave homme ou femme de bonne qualité. (Sahîh de Muslim :3183)

Jabir (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporte qu'un esclave vint jurer fidélité à l'Apôtre d'Allah (que la paix soit sur lui), mais le Saint Prophète ne savait pas qu'il était esclave. Puis vint son maître qui demanda à le récupérer. Alors l'Apôtre d'Allah (que la paix soit sur lui) dit : "Vends-le moi." Et il l'acheta contre deux esclaves noirs. Par la suite, il n'accepta plus la soumission d'une personne sans savoir si elle était esclave (ou libre). (sahih Muslim livre 10, Numero 3901)

L'apôtre d'Allah a dit :
- Si un homme croit en Jésus puis croit en moi, il aura une double récompense. Et si un esclave craint son seigneur et obéit à ses maîtres, il aura aussi une double récompense. " (récit d'Abu Musa al Ashari, Bukhari LV 655)

Jabir rapporte qu'un homme avait libéré un esclave, et qu'il n'avait pas d'autre propriété. Alors le Prophète annula la libération (et vendit l'esclave pour lui). No'aim bin Al-Nahham lui acheta l'esclave. (Boukhari Volume 3, livre 41, Numero 598)

L'Islam(ni aucune autre religion dailleurs)n'a jamais abolit l'esclavage.

mira a écrit:C'est aussi le Coran qui leur a donne ce droit de reduire les captives de guerre en esclavage, d'en acheter a tour de bras, et de les mettre dans leur lit sans la moindre formalite.


“Etant en présence du prophète, Sa’d dit :
- Il faut les égorger tous, partager leurs biens
et réduire en esclavage leurs femmes et leurs
enfants.

Le prophète, satisfait de cette sentence, dit à
Sa’d :
- Tu as exprimé la volonté d’Allah."
(at Tabarî I, p.231; il s’agit de la tribu juive des Qoraydha)

mira a écrit:certes le ridicule n'a jamais tue personne mais ce n'est pas une raison pour en abuser...


Ah non mira,je ne suis pas d'accord avec toi,le ridicule est bien capable de tuer,puisque les adeptes de Mohammad massacrent tous les jours des innocents au non d'Allah le très miséricordieux.
Dernière édition par Satan le 01 Déc 2007, 13:08, édité 2 fois.
"Il existe une analogie entre la religion et la nevrose obsessionnelle. La religion est une sorte de névrose collective, les symptomes du névrosé sont symboliques et répétitifs."
Avatar de l’utilisateur
Satan
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
 
Messages: 1974
Inscription: 23 Avr 2007, 06:00
Localisation: USA

Re: Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar mira » 01 Déc 2007, 12:46

Satan a écrit:
mira a écrit:certes le ridicule n'a jamais tue personne mais ce n'est pas une raison pour en abuser...


Ah non mira,je ne suis pas d'accord avec toi,le ridicule est bien capable de tuer,puisque les adeptes de Mohammad massacrent tous les jours des innocents au non d'Allah le très miséricordieux.


Merci d'avoir confirme Satan..ce coup la, phax a largement de quoi fermer le clapet a ses contradicteurs...sinon pour la derniere remarque, vu de point de vue la,; je suis totalement d'accord avec toi.

Mira
Je signale que je me désolidarise des propos racistes , musulmanophobes ou pro israeliens de certains intervenants.
J'ai utilisé le mot "youppin" en opposition à "muzz" car c'etait le seul moyen que j'ai trouvé pour réveiller des consciences complètement endormies. Le résultat n'est pas des plus concluants mais je ne regrette pas d'avoir essayé. Il va de soi que pour moi les deux sont aussi infâmes l'un que l'autre . Ce sont des injures qui ne visent que des personnes en particulier et jamais un groupe humain. Je demande pardon aux gens que j'aurais blessé sans le vouloir.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus l'islam , je vous conseille de vous référer aux archives.
Avatar de l’utilisateur
mira
Major Virtuel
Major Virtuel
 
Messages: 2343
Inscription: 12 Juil 2005, 06:00

Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar Abdalazrad » 01 Déc 2007, 13:48

La parole est à la défense !

L'excellent site Islamophile nous répond sur cette page : Islam et Esclavage.

Morceaux choisis :
il est inutile de dire que l’Islam — qui est une religion qui appelle à préserver l’homme et sa dignité — condamne de telles pratiques.
...
Ainsi, le problème des esclaves en Arabie fut résolu sur une courte période de trente ou quarante ans. Après cela, la seule forme d’esclavage qui fut conservée dans la société islamique était celle des prisonniers de guerre, capturés sur le champ de bataille. Ces prisonniers de guerre étaient maintenus par le gouvernement musulman jusqu’à ce que le gouvernement adverse acceptât de les reprendre en échange des soldats musulmans faits prisonniers, ou par le paiement d’une rançon. Si les soldats capturés n’étaient pas échangés contre les prisonniers de guerre musulmans, ou que personne ne payait leur rançon, le gouvernement musulman les distribuait aux soldats de l’armée qui les avait capturés. C’était une manière plus humaine et plus appropriée de se défaire d’eux au lieu de les détenir comme du bétail dans des camps de concentration, en les contraignant aux travaux forcés et, si leurs femmes étaient également capturées, en les poussant à la prostitution.

Plutôt que se débarrasser des prisonniers de guerre d’une manière si cruelle et indigne, l’Islam préféra les répartir dans la population, les mettant ainsi en contact avec d’autres êtres humains. D’autre part, leurs gardiens étaient enjoints de bien les traiter. Le résultat de cette politique éminemment humaine était que la plupart des hommes qui furent capturés sur les champs de bataille adverses puis amenés en territoire islamique comme esclaves enbrassèrent l’Islam, et leurs descendants furent de grands disciples, Imams, juristes, exégètes, hommes d’état et généraux de l’armée musulmane, à tel point que plus tard ils devinrent même des gouverneurs du monde musulman.
...
(C'est moi qui souligne).

En résumé, l'islam dit que c'est bien de libérer des esclaves, mais n'interdit pas d'en faire de nouveaux. Et de toute façon, c'est beaucoup plus humains parce que ça permet de les convertir.
Le sheik ne s'en rend peut-être pas compte, mais il est en train de recopier le fameux Code Noir.
Avatar de l’utilisateur
Abdalazrad
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
 
Messages: 152
Inscription: 20 Nov 2007, 07:00

Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar Georges » 01 Déc 2007, 16:28

C'est justement le principe de l'islam.

Interdire ce qu'Allah permet est aussi difficile que de permettre ce qu'Allah a interdit.

Donc l'esclavage peut être autorisé, la photographie interdite, quand à l'égalité des sexes elle ne sera que formelle même en Turquie si les femmes ne se battent pas encore plus pour leurs droits.

La laîcité devient une exigence pour ces pays sinon ça saignera encore plus.
"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Ali Sina explique son apostasie
Mahomet, ce criminel
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928
Avatar de l’utilisateur
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
 
Messages: 6691
Inscription: 01 Mai 2006, 06:00

Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar apollon » 03 Déc 2007, 00:27

bonsoir

il n y a aucun doute que mohamed a reforme le systeme d esclavage existant avant l islam ,mais je crois qu il n a pas pu abolir l esclavage vu la nature de l etat militarise qu il etait en train de construire.c est vrai qu il avait pu reglementer et codifier l esclavage en portant bcp de changement(surtout que bcp de ses adeptes etait des esclaves),mais mohamed ne l avait pas limite aux prisonniers de guerres et razzias (comme certains musulmans ne cessent de repeter) surtout que la "carte" des esclaves a ete tres grand atout que mohamed jouait lors de son rapprochement avec quoraich
c est vrai que "ahkam fikh ari9" أحكام فقه الرق sont "congeles" ,et c est vrai que tous les pays musulmans ont interdit l esclavage.je crois que le dernier a l avoir interdit(et non abolit) est l arabie saoudite en 1962 mais il faut bien reconnaitre que cette interdiction est due aux pressions de la communaute internationnale et la declaration internationnale des droits de l homme.
Avatar de l’utilisateur
apollon
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
 
Messages: 590
Inscription: 22 Avr 2007, 06:00

Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar Satan » 03 Déc 2007, 06:12

Il faut ajouter aussi qu'à cette époque,les esclaves étaient une source de richesse,on les vendait par exemple pour acheter des armes et des chevaux afin de mieux fournir l'arsenal de guerre.


بعث النبي صلعم بسبايا بني قريظة إلى نجد فأبتاع بهم خيلا وسلاحا وفي لفظ بعث سعد بن عبادة إلى الشام بسبايا يبيعهم ويشتري بهم سلاحا وخيلا فأشترى بذلك خيلا كثيرا قسمها صلعم على المسلمين وأشترى عثمان بن خفان وعبد الرحمن بن عوف رضى الله عنهما جملة من السبايا قسمين جعل الشواب على حدة وجعل العجائز على حدة ثم خير عبد الرحمن بن عوف عثمان بن عفان فاختار العجائز وأخذ عبد الرحمن الشواب وجعل عثمان رضى الله عنه على كل واحدة منهن شيأ إن أتت به عتقت فكان المال يوجد عند العجائز ولا يوجد عند الشواب فربح عثمان مالا كثيرا.

"Il existe une analogie entre la religion et la nevrose obsessionnelle. La religion est une sorte de névrose collective, les symptomes du névrosé sont symboliques et répétitifs."
Avatar de l’utilisateur
Satan
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
 
Messages: 1974
Inscription: 23 Avr 2007, 06:00
Localisation: USA

Re: Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar Abdalazrad » 03 Déc 2007, 22:48

Satan a écrit:Il faut ajouter aussi qu'à cette époque,les esclaves étaient une source de richesse,on les vendait par exemple pour acheter des armes et des chevaux afin de mieux fournir l'arsenal de guerre.
Je pense même que les esclaves devaient être la richesse la moins hasardeuse d'un pillage. On en juge tout de suite la valeur (en bonne santé, jeune, musclé, belle à voir ? Regardez les dents !) De plus, c'est une richesse qui n'a pas à être transportée.
C'est parce que les slaves étaient les plus recherchés que "slave" a donné "esclave" en français.

Une autre utilité des esclaves : les harems turcs étaient semble-t-il réservé aux femmes esclaves, les padichahs ottomans ayant décidé de ne prendre des épouses qu'exceptionnellement.

Au XVIe-XVIIe siècle, les raids barbaresques en Méditerranée se développent. Le voyage en Méditerranée devient plus dangereux que la traversée de l'Atlantique, et le commerce international a tôt fait de prendre cette donnée en compte.
Les organisations religieuses mettant en oeuvre des collectes pour racheter les esclaves, un juteux traffic se développe. Le principe étant de capturer des esclaves pour les revendre. Le commerce est d'autant plus lucratif qu'en plus des richesses, les barbaresques obtiennent ainsi des armes et des munitions qu'ils ne fabriquent pas localement.
Avatar de l’utilisateur
Abdalazrad
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
 
Messages: 152
Inscription: 20 Nov 2007, 07:00

Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar Avekha » 05 Déc 2007, 11:58

A votre avis pourquoi les pays dits musulmans ont encore un baton coincé dans le cul au 21eme siecle, et qu'ils n'avancent pas sur beaucoup de points notamment democratie, ouverture, tolerance...

Parce que l'islam c'est une religion du moyen age, a cette époque ca colle tres tres bien, ca permet au pays de se développer! Mais aujourd'hui c'est totalement anachronique du coup les musulmans ont une mentalité aussi vieille que leur coran.

Meme les musulmans du moyen age etaient plus tolerants que ceux d'aujourd'hui je pense à l'espagne musulmane ou les 3 religions se frequentaient tres bien!!! Si leurs ancêtres les verraient aujourd'hui ils auraient surement honte de la gueule de l'islam et des musulmans aujourd'hui soit perevertis, moderes mais anti occident, ou pire integriste a mort.
« Allah est grand ! ». Ce cri du moueddin ressemble à une immense plainte.
Cinq fois par jour, est-ce la Terre qui gémit vers son créateur indifférent ?
Omar Khayyam

[i]Berbère Chaoui de culture musulmane[/i:
Avatar de l’utilisateur
Avekha
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
 
Messages: 847
Inscription: 25 Aoû 2006, 06:00

Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar Georges » 30 Jan 2008, 09:41

622 au XXe siècle
L'esclavage en terre d'islam
Après la mort du prophète Mahomet et la soumission de la péninsule arabe, les musulmans conquièrent les rives méridionales et orientales de la Méditerranée.
Multipliant les prises de guerre, ils prolongent dans ces régions l'esclavage à la mode antique. Ils inaugurent aussi une longue et douloureuse traite négrière qui va saigner l'Afrique noire jusqu'à la fin du XIXe siècle.

L'esclavage en terre d'islam est hélas une réalité qui dure comme le montre l'anthropologue Malek Chebel.

Islam et esclavageLe Coran, texte sacré de l'islam, entérine l'existence de l'esclavage (voir la sourate XVI, Les abeilles) tout comme d'ailleurs les textes bibliques.
Notons que le premier muezzin désigné par le Prophète pour l'appel à la prière est un esclave noir du nom de Bilal originaire d'Éthiopie.

La loi islamique ou charia, qui s'appuie sur le Coran et les dits du prophète (hadiths), considère qu'en pays d'islam, seuls sont esclaves les enfants d'esclaves et les prisonniers de guerre.
Elle autorise d'autre part la réduction en esclavage de quiconque provient d'un pays non musulman (si un esclave vient à se convertir, il n'est pas affranchi pour autant).

Très tôt, du fait de la rapidité même de leurs conquêtes, les Arabes se heurtent à une pénurie d'esclaves.
Ils ne peuvent asservir les populations des pays soumis à leur loi et se voient donc dans l'obligation d'importer en nombre croissant des esclaves des pays tiers, qu'ils soient ou non en voie d'islamisation.

Comme les chrétiens du haut Moyen Âge, ils s'abstiennent de réduire en esclavage leurs coreligionnaires mais cette règle souffre de nombreuses transgressions et l'on ne rechigne pas à asservir des musulmans, notamment noirs, au prétexte que leur conversion est récente (*).

Une économie fondée sur l'esclavage
L'esclavage devient rapidement l'un des piliers de l'économie de l'empire abasside de Bagdad du fait de très nombreuses prises de guerre et de l'avènement d'une très riche bourgeoisie urbaine. Pour s'en convaincre, il n'est que de lire Les Mille et Une Nuits, un recueil de contes arabes qui se déroulent sous le règne du calife Haroun al-Rachid, contemporain de Charlemagne.

Les harems du calife et des notables de Bagdad se remplissent de Circassiennes. Il s'agit de femmes originaires du Caucase et réputées pour leur beauté ; ces belles esclaves ont continué jusqu'au XXe siècle d'alimenter les harems orientaux en concurrence avec les beautés noires originaires d'Éthiopie. Pour les tâches domestiques et les travaux des ateliers et des champs, les sujets du calife recourent à d'innombrables esclaves en provenance des pays slaves, de l'Europe méditerranéenne et surtout d'Afrique noire. Ces esclaves sont maltraités et souvent mutilés et castrés.

D'autres esclaves et eunuques sont employés comme soldats et chefs de guerre par les différentes dynasties musulmanes, du Maroc aux Indes.
Ces esclaves-là accèdent parfois à des fonctions élevées et parfois au pouvoir suprême. Ainsi en est-il des fameux Mamelouks d'Égypte, que Bonaparte devra combattre en 1798.

Esclaves blancs en terre d'islam
Dans les premiers temps de l'islam, les notables de Bagdad s'approvisionnent en esclaves blancs auprès des tribus guerrières du Caucase mais aussi auprès des marchands vénitiens qui leur vendent des prisonniers en provenance des pays slaves, encore païens.

À la fin du Moyen Âge, comme le vivier slave s'épuise du fait de la christianisation de l'Europe orientale, les musulmans se tournent vers les pirates qui écument la Méditerranée.
Ces derniers effectuent des razzias (*) sur les villages côtiers des rivages européens. Le souvenir des combats livrés par les habitants à ces pirates perdure dans... la tête de prisonnier maure qui sert d'emblème à la Corse.

On évalue à plus d'un million le nombre d'habitants enlevés en Europe occidentale entre le XVIe et le XVIIIe siècle, au temps de François 1er, Louis XIV et Louis XV.
Ces esclaves, surtout des hommes, sont exploités de la pire des façons dans les orangeraies, les carrières de pierres, les galères, les chantiers,... d'Afrique du nord (*). Des organisations chrétiennes déploient beaucoup d'énergie dans le rachat de ces malheureux, tel Miguel de Cervantès.

En Europe orientale et dans les Balkans, pendant la même période, les Ottomans prélèvent environ trois millions d'esclaves. Mais l'expansion européenne, à partir de la fin du XVIIIe siècle, met fin à ces razzias.

Esclaves noirs en terre d'islam
Si la traite des esclaves blancs a rapidement buté sur la résistance des Européens, il n'en a pas été de même du trafic d'esclaves noirs en provenance du continent africain.

La traite arabe commence en 652, vingt ans après la mort de Mahomet, lorsque le général arabe Abdallah ben Sayd impose aux chrétiens de Nubie (les habitants de la vallée supérieure du Nil) la livraison de 360 esclaves par an.
Elle ne va cesser dès lors de s'amplifier. Les spécialistes évaluent de douze à dix-huit millions d'individus le nombre d'Africains victimes de la traite arabe au cours du dernier millénaire, du VIIe au XXe siècle,
soit à peu près autant que la traite européenne à travers l'océan Atlantique, du XVIe siècle au XIXe siècle.

Le trafic suit d'abord les routes transsahariennes. Des caravanes vendent, à Tombouctou par exemple, des chevaux, du sel et des produits manufacturés.
Elles en repartent l'année suivante avec de l'or, de l'ivoire, de l'ébène et... des esclaves pour gagner le Maroc, l'Algérie, l'Égypte et, au-delà, le Moyen-Orient. Au XIXe siècle se développe aussi la traite maritime entre le port de Zanzibar (aujourd'hui en Tanzanie) et les côtes de la mer Rouge et du Golfe persique.

Le sort de ces esclaves, razziés par les chefs noirs à la solde des marchands arabes, est dramatique. Après l'éprouvant voyage à travers le désert, les hommes et les garçons sont systématiquement castrés avant leur mise sur le marché, au prix d'une mortalité effrayante, ce qui fait dire à l'anthropologue et économiste Tidiane N'Diyae : «Le douloureux chapitre de la déportation des Africains en terre d'Islam est comparable à un génocide.
Cette déportation ne s'est pas seulement limitée à la privation de liberté et au travail forcé. Elle fut aussi - et dans une large mesure- une véritable entreprise programmée de ce que l'on pourrait qualifier d' "extinction ethnique par castration"» (*).

Les contes des Mille et Une Nuits, écrits au temps du calife Haroun al-Rachid (et de Charlemagne), témoignent des mauvais traitements infligés aux esclaves noirs et du mépris à leur égard (bien qu'ils fussent musulmans comme leurs maîtres).
Ce mépris a perduré au fil des siècles. Ainsi peut-on lire sous la plume de l'historien arabe Ibn Khaldoun (1332-1406):
«Les seuls peuples à accepter l'esclavage sont les nègres, en raison d'un degré inférieur d'humanité, leur place étant plus proche du stade animal» (*).
Ces propos, notons-le, précèdent de deux siècles la traite atlantique des Occidentaux.

Esclavage et décadence
Les contingents très importants de main-d'oeuvre servile ont contribué à la stagnation économique et sociale du monde musulman.
Ils ont causé aussi de nombreux troubles. C'est ainsi qu'à la fin du IXe siècle, la terrible révolte des Zendj (ou Zenj, d'un mot arabe qui désigne les esclaves noirs), dans les marais du sud de l'Irak, a entraîné l'empire de Bagdad sur la voie de la ruine et de la décadence.

«Comparé à la traite des Noirs organisée par les Européens, le trafic d'esclaves du monde musulman a démarré plus tôt, a duré plus longtemps et, ce qui est plus important, a touché un plus grand nombre d'esclaves», écrit en résumé l'économiste Paul Bairoch (*).
Cet auteur, ainsi que Tidiane N'Diaye, rappelle qu'il ne reste plus guère de trace des esclaves noirs en terre d'islam en raison de la généralisation de la castration, des mauvais traitements et d'une très forte mortalité, alors que leurs descendants sont au nombre d'environ 70 millions sur le continent américain.
Notons le parallèle avec les États arabes du Golfe Persique qui recourent massivement à des travailleurs étrangers tout en empêchant ceux-ci de faire souche sur place...

Alban Dignat
"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Ali Sina explique son apostasie
Mahomet, ce criminel
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928
Avatar de l’utilisateur
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
 
Messages: 6691
Inscription: 01 Mai 2006, 06:00

Re: Re : l'islam a aboli l'esclavage!!!!!!!clament-ils...

Message non lupar adorerdieu » 30 Jan 2008, 11:13

Georges a écrit:622 au XXe siècle


tous ses coppier coller nous prouvent que tu es vraiment frustré :evil: c'est difficile de se faire trahi par les amis :lol: t' as besoin de se defouler et de tou casser :lol: ils t ont dit que la citation est dans la page 247 :cry: :cry: :cry:
Avatar de l’utilisateur
adorerdieu
Mort virtuellement
Mort virtuellement
 
Messages: 1993
Inscription: 07 Fév 2006, 08:57
Localisation: maroc

PrécédenteSuivante

Retourner vers Décortiquer le Coran et les Hadiths

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités