Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Spiritualité ou philosophie - Métaphysique - Paranormal -Expériences spirituelles - Religions -Découverte de nouvelles pensées et de nouveaux horizons

Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar khristodoulos » 16 Mar 2010, 17:39

Lettre d’un lecteur de VM qui a souhaité répondre (texte en bleu) à Mme Martin

http://www.virgo-maria.org/articles_HTM ... artin.html

Lu sur le site « Riposte laïque » (http://www.ripostelaique.com/L-integris ... la-de.html). On a copié-collé le « point de vue » en laissant à l’auteur la responsabilité de toutes ses fautes. Les commentaires sont en "bleu".

« POINTS DE VUE

« L’intégrisme catholique ou la dé-intégration d’une communauté

« lundi 23 mars 2009, par Lucie Martin

« Beaucoup de militants laïques, à juste titre, surveillent de très près l’intégrisme islamique. Mais il ne faut pas oublier, au prétexte qu’il est moins visible, l’intégrisme catholique qui risque de poser des problèmes majeurs dans quelques années, ne serait-ce que parce qu’il pourrait bien s’allier avec l’islam radical. »

Réponse d’un lecteur : On appréciera ce trait particulièrement audacieux de politique-fiction, par lequel l’auteur tente de fondre en une seule et même menace l’intégrisme islamique (bien réel et authentiquement menaçant) et le pseudo-intégrisme catholique, qui n’est que le catholicisme de toujours dont s’est détaché depuis cinquante ans la secte gnostique conciliaire éclipsant actuellement l’Église. Madame Martin aurait pu s’en prendre aux évêques de la secte en question qui, eux, collaborent effectivement avec l’islam, par exemple en cajolant les adeptes de ce dernier au moment du Ramadan (comme le Lyonnais Barbarin-le-Barbaresque) ou en leur cédant des églises vidées par leurs soins éclairés. Mais non ! L’œil et le viseur de son fusil à lunette braqués sur les odieux intégristes catholiques, la redoutable « snaillepeuse » a appliqué à la lettre le slogan « Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose » lancé par Voltaire, ce précurseur acharné du laïcisme qu’elle entend défendre et illustrer. Précisons, à sa décharge, que Mme Martin a quelque motif de redouter l’« intégrisme » catholique au même titre que l’islamo-intégrisme, dans la mesure où les intégristes du catholicisme ont eux aussi pour notoire et détestable habitude de poser partout des bombes ainsi que de décapiter des gens au couteau devant une caméra vidéo…

« Très actif en France, l’intégrisme catholique se répand sournoisement à tel point que la télévision suédoise, pays où les catholiques sont moins de 5 %, s’alarme d’un processus de conversion à l’intégrisme catholique de jeunes suédois issus de milieux athées. On estime à 120.000 le nombre d’intégristes en France, mais leur part dans les catholiques pratiquants a été multipliée par 20 en 40 ans, passant de 0,5 % à 10 %. »

Réponse d’un lecteur : Si cette information relative aux progrès de l’« intégrisme » catholique en Suède se vérifiait, il faudrait évidemment s’en féliciter ! Mais la dernière phrase ignore un fait bien réel, à savoir que si ces chiffres sont exacts, ils signifient une seule chose : le nombre de « catholiques » conciliaires pratiquants ayant décru dans des proportions astronomiques en quarante ans, il est on ne peut plus normal que la proportion des catholiques « intégristes » ait tant augmenté durant la même période bien que leur nombre fût demeuré stable. Mais que ne dirait cette personne pour faire peur ?…

« Les intégristes catholiques ont calqué leurs nouvelles méthodes sur celle des musulmans et on assiste à un processus de « dé-intégration » inverse de celui des communautés immigrées. Alors que la « première génération » des intégristes catholiques (1970) était tellement intégrée dans la société qu’elle recrutait essentiellement dans la grande bourgeoisie, la « troisième génération » a plus de points communs avec les milieux islamistes qu’avec le reste de la population française dont on se demande s’ils en font encore partie ! »

Réponse d’un lecteur : Pour le coup, ce serait presque vrai : comment peut-on se sentir encore français quand on sait que la France est née avec le baptême de Clovis, et non – ainsi que l’enseigne depuis plus de deux cents ans la Rééducation Antinationale – avec la gigantesque tuerie de la Révolution dite française, dont la République LAÏQUE est le si fier rejeton ? Comment peut-on se sentir encore français quand au nom et au sein de cette même République, censée incarner la France, les Innocents sont massacrés à un rythme effréné, entre autres innombrables abominations de ce régime heureusement subclaquant ? Il y a là, c’est certain, de quoi interloquer l’auteur.

« Voici quelques points communs entre les deux intégrismes, le vert et le noir :

« 1 – Fort taux de natalité : les intégristes catholiques ont une natalité explosive, en augmentation continuelle, qui dépasse même celle des musulmans et des Africains ! Selon un reportage paru dans 20 minutes, elle est de 7 enfants par femme, alors que leur natalité était à peine supérieure à celle des Français en 1970 (3 enfants par femmes). Ces milieux sont donc constitués en majorité de jeunes, donc qui n’est pas prête de s’éteindre. Un jour viendra où ils seront majoritaires chez les catholiques, ce qui explique que Benoît XVI cède à toutes leurs demandes. »

Réponse d’un lecteur : Au train où va l’« exode conciliaire », il est évident que tôt ou tard, les « intégristes » seront majoritaires chez les « catholiques » ! (voir ci-dessus) Mais Madame Martin n’a évidemment rien compris au jeu subtilement pervers de Benoît XVI, car l’une et l’autre ont beau être ligués contre le vrai catholicisme, il y a fort à parier qu’elle – du moins – l’ignore, car la main gauche du diable ne sait pas forcément ce que fait la main droite, beaucoup plus maligne qu’elle…

« 2 – Milieux fermés : en ce domaine, la troisième génération des intégristes catholiques a tourné le dos aux précédentes en appliquant un schéma d’immigré de première génération. Comme les intégristes musulmans vont souvent chercher femme ou mari en Turquie ou en Afrique du Nord, les intégristes catholiques se marient désormais exclusivement entre eux. Ils appellent même « mariages mixtes » les unions conjugales avec des Français. Une étude faite dans une paroisse du centre de la France a montré que tous les « couples mixtes » de la deuxième génération avaient cassé, généralement à cause de la différence grandissante du style de vie et de désaccords dans l’éducation des enfants. Les rares personnes épousant des intégristes catholiques sans en être sont « travaillés au corps » pour qu’ils se convertissent, ce qui est souvent le cas. »

Réponse d’un lecteur : Il faut croire que les « intégristes » ont compris la nécessité vitale qu’il y a – pour eux, mais surtout pour leurs enfants – de ne pas fréquenter de trop près des gens qui sont coalisés contre le Christ avec ce monde en perdition… sans le savoir, du reste, les pauvres ! Et on les comprend lorsqu’on voit des néo-païens, voire des conciliaires (tous français de souche) approuver l’avortement, la dégénérescence des mœurs, le « mariage » des homosexuels, l’euthanasie active, la construction de mosquées et autres manifestations actuelles de l’omniprésence diabolique. D’instinct ou par réflexion, ils ne veulent avoir AUCUNE PART avec ce monde en décrépitude, et ils ont bien raison de secouer ainsi « la poussière de leurs sandales ».

« 3 – Pauvreté et « exclusion » : Alors qu’ils étaient essentiellement bourgeois et électeurs de la droite conservatrice, les milieux intégristes catholiques se sont paupérisés dans ces 10-15 dernières années, ce qui n’est pas sans incidences sur le plan politique et sociologique. Cette paupérisation est due à deux facteurs : le premier, au fait qu’ils ont de plus en plus d’enfants à élever avec un seul salaire ; le second est que, dans l’ensemble, la « troisième génération » bien que plus diplômée que les précédentes, connaît une certaine difficulté d’insertion professionnelle, ce n’est plus une ascension mais une chute sociale. Ce qui implique salaire plus bas. Il y a aussi le cas des « convertis », ces gens devenus intégristes, généralement arrivés par le biais des partis d’extrême droite et dont le profil est assez typé : milieu populaire, diplômé et sans situation (ou situation en décalage avec les diplômes) trouvant dans la religion intégriste une « famille » voire une « patrie » de substitution. »

Réponse d’un lecteur : Voilà, en effet, qui est fort inquiétant aussi, pour des gens de gauche, qui voient ainsi s’éloigner de leurs divers partis un électorat au moins potentiel ! On remarquera, au passage, le dégoût pour la famille et la patrie, affublées de méprisants guillemets… Il ne manque plus que le travail pour achever la formulation d’un anti-slogan vichyssois implicite, mais que l’on se rassure : tous les partis dits « de gouvernement » – aidés de l’extrême gauche et quelles que soient leurs étiquettes bidon – s’emploient à liquider à la fois le travail, la famille et la patrie. Ils sont même sur le point d’aboutir à une complète réussite en la matière. Bien fait pour Vichy et ses nostalgiques !

« Cette pauvreté peut avoir un impact électoral certain : perte de voix pour la droite réactionnaire qui pourrait se transférer sur la gauche (de nombreuses familles intégristes ne vivent que grâce aux allocations familiales, la gauche les augmentant plus souvent et la droite étant à leur yeux aussi favorable que la gauche à l’avortement et à la « décadence des mœurs », ils pourraient voter socialiste plutôt qu’UMP au 2e tour), abstention massive faute de candidat les intéressants (le FN en général et Marine Le Pen en particulier sont totalement discrédités dans ces milieux) et possible récupération par des mouvements de nature fascistes. »

Réponse d’un lecteur : Où l’on apprend avec surprise et intérêt – sous la plume d’un esprit de gauche – qu’il conviendrait d’établir une distinction entre le FN et « des mouvements de nature fasciste » !… Il est vrai que sous l’impulsion de la fille comme du père, le FN – malgré ses ultimes mouvements réflexes du menton – ne cesse de donner de très sérieux gages de ralliement à la pensée unique et obligatoire, tout comme la FSSPX ne cesse de flirter avec la Rome apostate…

« 4 – Autarcie culturelle : Comme chez les intégristes musulmans, les intégristes catholiques vivent dans une autarcie culturelle totale : ils ont leurs journaux, leurs livres, leurs maisons d’édition, leur radio, leurs sites Internet et refusent tout apport extérieur. Même chose pour les écoles avec un réseau d’établissements hors-contrat et une université qui fait qu’un enfant intégriste catholique peut ne jamais côtoyer un autre enfant. Les intégristes n’ont pas la télévision (ils s’en sentent exclus), ne vont jamais au cinéma (sauf pour le film de Mel Gibson La Passion) jugé hostile à leurs « valeurs », n’ont pas Internet à domicile, bref, censurent et excluent tout vecteur culturel ne faisant pas de place à leur « culture » selon ce raisonnement : « pas de livres de mon bord à la bibliothèque, la bibliothèque ne veut pas de moi, je n’y vais pas… ». Un jeune intégriste bachelier est ainsi totalement déconnecté de la société : il connaîtra certes par cœur Racine ou Molière, mais pas un seul écrivain connu après 1940, pas une seule référence culturelle commune… »

Réponse d’un lecteur : L’« intégriste » qui écrit les présents commentaires regarde la télévision (ne serait-ce que pour entretenir ses motifs d’exécrer profondément le monde pourri qui s’y étale), et il a l’Internet chez lui afin de s’informer librement sur tout (tant que ce sera possible !), étant entendu qu’une longue pratique des médias prosternés devant tous les pouvoirs du moment lui confère le discernement voulu pour échapper à la sidération des esprits et à la manipulation mentale, bref à la désinformation systématique et en gros. À cet égard aussi, Madame Martin caricature et tourne en dérision les « intégristes » ; c’est peut-être de bonne guerre, mais il convenait de le souligner. Le comble de l’horreur est atteint lorsqu’on apprend qu’un « jeune intégriste bachelier » se retrouve « totalement déconnecté de la réalité ». Pensez ! Le malheureux connaît par cœur ces ringards de Racine et Molière (dont les fadaises sont écrites dans une langue morte), alors qu’il ignore l’indispensable Sagan ou le génial Sollers, deux des grandes « références culturelles communes » de l’inculture et de l’illettrisme désormais régnants. Quelle pitié, n’est-ce pas ? Pauvres enfants, soumis à une aussi odieuse aliénation !…

« 5 – Hostilité au « pays d’accueil » : La troisième génération d’intégristes catholique a tourné le dos avec l’esprit cocardier de leurs parents qui militaient souvent au FN. La France, ils la détestent, comme les petits musulmans fanatiques des banlieues. Leurs modèles : tous ceux qui ont trahis la France : les Vendéens réactionnaires de 1793, les collabos de 1944 (il suffit de voire que le modèle de la jeune génération n’est plus Vichy et Maurras mais le général nazi Degrelle), les terroristes de l’OAS… Ils se sont rapprochés des mouvements régionalistes comme Bloc Identitaire et rêvent même d’un état indépendant appelé Tradiland. La jeune génération admire la Russie de Poutine, l’Iran, est viscéralement hostile aux USA et à Israël, et prône l’alliance avec l’Islam contre la société française dégénérée. On voit même ça et là la défense de l’Islam radical sur les sites Internet intégristes. Le problème est que les deux intégrismes infiltrent l’armée… »

Réponse d’un lecteur : Que la tricoteuse Martin se rassure : les « Vendéens réactionnaires de 1793 » ont été exterminés jusqu’au dernier – femmes et enfants compris – par ses très chers héros de la Révolution dite française. Quant aux « terroristes de l’OAS », la porteuse de valises Martin devrait se féliciter d’apprendre qu’ils ont été poursuivis, fusillés, embastillés et muselés par la barbouzerie gaulchevique pour le plus grand profit de leurs homologues du FLN autrement plus violents et détestables, auxquels ont succédé ceux du GIA. En outre, la véritable coalition explosive à laquelle il faut s’attendre, c’est celle qui est en cours de formation entre les salafistes des banlieues et l’ultra-gauche (trotskiste ou non) qu’affectionne sûrement la pasionaria Martin, le but commun de ces deux mouvances étant de prendre ensemble le pouvoir par la rue et la violence à la faveur de n’importe quelle crise, quitte à se disputer ensuite les dépouilles de l’Hexagonie qu’elles auront mise à mort ensemble.

« 6 – Solutions ? : Une politique active contre l’intégrisme catholique et pour la défense de la laïcité doit se développer en trois axes pour un but final : empêcher tout basculement dans l’action directe et toute alliance avec l’Islam. »

Réponse d’un lecteur : Il faut s’y résigner : cette prétendue « alliance avec l’Islam » sera jusqu’au bout le leitmotiv de l’extralucide Lucie Martin. Il faut la comprendre, cette dame : des gens qui ne cessent de se référer aux victoires chrétiennes de Lépante et de Vienne ou à la Reconquista espagnole sont forcément des « coallahbos » et des dhimmis au moins en puissance…

« - Premier point : savoir ne pas aller trop loin. Tout ce qui pourrait passer pour des « persécutions », notamment des fermetures d’écoles ou des condamnations de leurs « intellectuels » ou de leur « clergé » pour des délits d’opinion est à proscrire ou du moins à modérer. La forte solidarité de ce milieu fait que les dégâts seraient plus nombreux que les avantages. Saint-Nicolas-du-Chardonnet est l’exemple d’une gestion intelligente : les intégristes sont regroupés en une église, facile à surveiller. Les en exclure, outre le fait que cela ne sera pas sans morts, risque de les faire basculer dans une révolte désespérée, que l’on écrasera, certes, mais à quel prix… »

Réponse d’un lecteur : Admirez la sagacité de notre Machiavel en jupons ! Elle a donc lu tout juste assez pour savoir que la Révolution pérenne n’a jamais remporté une seule bataille fondée sur la persécution des chrétiens, tant il est vrai que « Sanguis Martyrum, Semen Christianorum ». Mais sera-t-elle suivie par les barbus, les nervis de l’ultra-gauche et autres antichrétiens écumants lorsque tout ce beau monde croira pouvoir en finir une bonne fois avec l’Église une, sainte, catholique, apostolique et romaine en commençant par liquider socialement ou même physiquement le petit troupeau de ses derniers vrais fidèles ?

« - Second point, lien direct du premier : s’arranger pour qu’ils aient toujours quelque chose à perdre et également pour qu’ils ne puissent pas se présenter comme des « exclus ». Leur donner quelques églises de village pour qu’ils évacuent leurs chapelles en villes construites généralement à partir de lieux non prévus pour cela et qui leur donne un côté « exclus » dont ils tirent profit. De plus, la réfection et l’entretien de ces églises de village écornera sérieusement leurs réserves financières, qui ne seront plus utilisées à l’expansion. Même chose pour les aides genre RMI qui doivent être utilement. Qu’est ce qui est le plus profitable à la société ? Avoir des élites intégristes infiltrées dans la société ou – par un habile panachage de RMI, d’allocations familiales et d’aides sociales – les en maintenir en dehors avec juste ce qu’il faut pour qu’ils vivotent et ainsi les « neutraliser » ? »

Réponse d’un lecteur : Traduction en plus clair encore : « Jetons quelques os à ces chiens, et ils nous lâcheront les mollets. Délocalisons-les, marginalisons-les, ghettoïsons-les, appauvrissons-les, prolétarisons-les, faisons-en des assistés comme ceux qui votent déjà pour nous : ils nous ficheront enfin la paix et viendront même nous lécher les mains. »

Faut-il que nous dérangions les nouveaux bien-pensants pour qu’ils nous détestent à ce point ! Il convient de s’en réjouir, bien entendu, car « si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï le premier » (Jean, 15, 18).


« - Troisième point : donner habilement par des concessions sans intérêts l’impression qu’ils font partie de la communauté nationale, en donnant par exemple aux mères de familles intégristes catholiques des « médailles des familles nombreuses » (dont, apparemment, elles sont privées pour des raisons inconnues), histoire de leur dire « mais si vous êtes Français ». Ça ne mange pas de pain et ça désamorce. Même chose pour toutes leurs composantes : un prix littéraire de 4e zone pour un de leurs « écrivains », une ou deux nominations au Conseil Economique et Social… Cela pour éviter qu’ils ne se rapprochent des musulmans intégristes en leur fournissant les cadres qui leurs manquent, ce qui serait grave pour la survie de la République. Si on les humilie sans relâche, ils nous le feront payer par pure vengeance. A méditer. »
Lucie Martin

Réponse d’un lecteur : Traduction en plus clair encore : « Et puis, donnons-leur aussi quelques hochets sans conséquences ; à leurs chiennes reproductrices, par exemple, qui japperont de fierté en remuant la queue. »

…Toujours dans le souci obsessionnel d’éviter que les adorateurs de Jésus-Christ (sans doute en proie à des crises récurrentes de paludisme) n’aillent caresser de plus en plus souvent les esclaves d’Allah dans le sens du poil, comme le fait couramment un « pape » conciliaire ou un « primat des Gaules »

En outre, il importe d’éviter la vengeance de ces dangereux fanatiques, car chacun sait que l’Évangile leur prescrit de haïr leurs ennemis et de se venger d’eux, y compris par la violence terroriste. À l’instar de leurs amis islamistes, cela va de soi.

De tels délires pourraient ne susciter qu’un haussement d’épaules désabusé tant ils sont courants, mais à force de hausser les épaules, on finit par ne plus réagir à rien. C’est pourquoi il importait de commenter – pour une fois – les éructations de cette laïcarde forcenée.

Réponse d’un lecteur : Puisse sainte Lucie, connue et vénérée pour guérir les maladies des yeux, éclairer cette pauvre âme de ses lumières…
Signature désactivée par la modération
Avatar de l’utilisateur
khristodoulos
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
 
Messages: 519
Inscription: 06 Fév 2010, 21:17
Genre: Homme
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar Yacoub » 16 Mar 2010, 20:13

L' Église dialogue avec l' islam sans se préoccuper du sort de la chrétienté en Dar El Islam
ni du mépris de l' islam d' Europe envers elle
L' Église c'est la collaboration :evil:
Coiffant les aspirations les plus viles, flattant les pulsions les plus archaïques, encourageant la paresse intellectuelle, l'intolérance, l' hypocrisie, la violence, prêchant un virilisme pathologique, justifiant les pires ignominies antiféministes, l'islam n'est ni une sagesse , ni une civilisation (mode de vie), c'est un fléau.
Gérard Zwang


« L'islam retournera en Europe en conquérant et en vainqueur, après en avoir été expulsé deux fois... Je soutiens que cette fois la conquête ne se fera pas par l’épée mais par la prédication et l'idéologie. »
Youssouf Qaradawi

لا ميثاق لا دستور قال الله قال الرسول‎

L’Europe, deux fois misérable, a combattu l'Orient lorsqu'il représentait une chance de splendeur.
Elle lui cherche aujourd'hui des raisons profondes alors qu'il donne le spectacle de la dégénérescence la plus sordide

Georges Henein
Avatar de l’utilisateur
Yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
 
Messages: 11214
Inscription: 10 Nov 2005, 07:00
Localisation: Paradis d'Allah au milieu des houris
Genre: Homme
A remercié: 959 fois
Remercié: 392 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar botchan » 16 Mar 2010, 23:09

Une précision :
L'article de Lucie Martin est paru sur le site de Riposte Laïque dans la rubrique "Points de Vue", rubrique où des collaborateurs extérieurs occasionnels peuvent publier des opinions sur des sujets traités par RL, mais qui diffèrent de celles du noyau de rédacteurs permanents. Ecrire "Lucie Martin, de Riposte Laïque" trompe les lecteurs sur la position de cet organisme en la matière, et sur les rapports entre Lucie Martin et le site qui l'accueille.

En l'occurence, RL, qui certes combat pour défendre la laïcité sans viser a priori une croyance en particulier, s'est toujours insurgé contre l'amalgame entre les différentes religions, comme entre leurs intégrismes respectifs. Tous leurs articles sur le sujet vont dans le même sens : le plus grand danger, actuellement, pour la laïcité et la république, est l'islam.

Pour ma part, je vois dans l'article d'origine trop de points qui devraient être vérifiés et sur lesquels je ne suis pas assez informé pour trancher en faveur de l'une ou l'autre partie.

Mais j'observe tout de même deux phénomènes frappants, quand je parcours l'actualité :
- Les autorités ecclésiastiques chrétiennes, dans leur grande majorité, font preuve d'une complaisance inouie à l'égard de l'islam, qui prône pourtant la réduction des chrétiens au statut de dhimmi, et les pires tortures et la mort pour les récalcitrants. A chaque affrontement entre musulmans et chrétiens (la plupart du temps massacres et persécutions de chrétiens par des musulmans), on assiste à la négation par des autorités chrétiennes des bases textuelles islamiques à l'origine de ces horreurs. Il y a, heureusement, parfois des exceptions.

- Beaucoup d'intégristes chrétiens s'engouffrent avec délices dans les brèches ouvertes par les musulmans quand ceux-ci attaquent les libertés fondamentales, et contribuent à maintenir ces brèches ouvertes ou à les agrandir, collaborant ainsi à la destruction du bien le plus précieux des sociétés libres, main dans la main avec les adorateurs d'Allah. Un des derniers épisodes : la lutte des musulmans pour pénaliser le blasphème a été chaudement soutenue par de nombreux chrétiens intégristes, et a par exemple abouti, en Irlande, à une loi allant dans ce sens. Un athée vient d'être reconnu coupable de blasphème et encourt une amende de 25.000 euros. (http://www.postedeveille.ca/2010/03/irlande-un-ath%C3%A9e-est-condamn%C3%A9-pour-blasph%C3%A8me.html).
Avatar de l’utilisateur
botchan
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
 
Messages: 288
Inscription: 07 Sep 2006, 07:57
Localisation: Belgique
Genre: Homme
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar alibey » 17 Mar 2010, 13:27

Il est indéniable que face a l'augmentation des musulmans pratiquants en France (immigration a sens unique oblige), le christianisme reprend du poil de la bête. Beaucoup de français constatent que les lois républicaines ne sont pas capables de modérer l'islam en France et en europe en général, notamment le modérer dans ses intromission dans le domaine public, et donc ils pensent qu'un retour au christianisme pratiquant et un moyen de sauver les meubles.

Ce que nous sommes en train d'observer est très grave, l'occident a mis du temps et a fait d'énormes sacrifices pour que la religion devienne du domaine du privé, l'islam complètement réfractaire a ce genre d'idée, est en train de tout remettre en question
Avatar de l’utilisateur
alibey
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
 
Messages: 303
Inscription: 08 Oct 2009, 20:02
Genre: Non spécifié
A remercié: 0 fois
Remercié: 2 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar khristodoulos » 17 Mar 2010, 13:57

le christianisme reprend du poil de la bête.


Je ne suis pas d'accord, et ce pour la simple et bonne raison que ce "regain" de forme imaginaire du "christianisme", comme vous dites, est éssentiellement le fait de la souche traditionnelle (ce n'est donc pas un "regain de forme" mais la simple continuation de la souche vraiment catholique. l'islam n'a donc rien à y voir).

Quant à ceux qui prendraient le pretexte de l'islamisation pour se rapprocher du christianisme, manoeuvre politique pourrie, qu'ils sachent que nous nous déchargeons d'eux.

l'occident a mis du temps et a fait d'énormes sacrifices


Dites plutot que votre "occident" a flingué purement et simplement les catholiques (hommes, femmes et enfants innocents).
Signature désactivée par la modération
Avatar de l’utilisateur
khristodoulos
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
 
Messages: 519
Inscription: 06 Fév 2010, 21:17
Genre: Homme
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar alibey » 17 Mar 2010, 16:00

Il faut dire qu'au nom du christianisme on a flingué pas mal de gens aussi. Jésus n'a-t-il pas dit "tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée " ? on ne peut pas dire que les chrétiens n'étaient pas prévenus

Si le christianisme a subit, c'est parce que les gens ont souffert d'un totalitarisme au nom du christianisme

Je ne suis pas en train de critiquer le christianisme en tant que spiritualité, je m'abstiendrais aussi de critiquer l'islam s'il devient spirituel. Le danger que je pointe du doigt, c'est cette promiscuité entre la religion est la gestion de la cité, c'est l'intromission de la religion dans le domaine public.

Les croyants doivent négocier leur salut avec Dieu et non avec les hommes, un chrétien comme toi devrait l'admettre puisque Jésus n'a jamais réclamé le pouvoir sur cette terre, il n'était pas d'accord que les gens jugent au nom de Dieu : "Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés"
Avatar de l’utilisateur
alibey
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
 
Messages: 303
Inscription: 08 Oct 2009, 20:02
Genre: Non spécifié
A remercié: 0 fois
Remercié: 2 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar khristodoulos » 17 Mar 2010, 16:25

Il faut dire qu'au nom du christianisme on a flingué pas mal de gens aussi.


Oui, et pour quelles raisons précises?

Jésus n'a-t-il pas dit "tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée " ?


Oui, encore faut-il l'interpreter comme il se doit (regardez sur mon forum).

Le Message du Christ c'est l'Amour, c'est la Perfection, mais si quelqu'un veut te tuer, tu as le droit de te défendre.

Et si ton frère est attaqué, tu n'as pas seulement le droit, mais le devoir de l'aider (à moins qu'ils ne décident librement le contraire).

Si le christianisme a subit,


Si les Chrétiens subissent encore aujourd'hui, et ce alors qu'ils n'ont plus aucune influence politique, c'est tout simplement parce qu'ils sont les témoins de Jésus Crucifié.

c'est cette promiscuité entre la religion est la gestion de la cité, c'est l'intromission de la religion dans le domaine public.


Entre l'ame et le corps, peut-il y avoir séparation ?

"Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés"


Là encore il faut l'interpreter comme il se doit.

Aujourd'hui il y a des tribunaux, donc des juges, qui jugent.

Est-ce une faute? N'a t-on pas le droit de juger?
Signature désactivée par la modération
Avatar de l’utilisateur
khristodoulos
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
 
Messages: 519
Inscription: 06 Fév 2010, 21:17
Genre: Homme
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar alibey » 17 Mar 2010, 19:54

raisons précises?


Aucune raison précise ne peut justifier les massacres au nom du christianisme

mais si quelqu'un veut te tuer, tu as le droit de te défendre


tu as le droit de te défendre, mais tu n'as pas besoin de le faire au nom de Dieu

les Chrétiens subissent encore aujourd'hui


Les chrétiens sont victimes des extrémistes , pour le reste il ne sont victimes que de la critique des gens qui ne partagent pas leur foi. La critique des religions est une liberté élémentaire qui justement empéche les chrétiens d'être repris par leurs vieux démons

Entre l'ame et le corps, peut-il y avoir séparation ?


L'âme si elle existe a pour principale interet justement de se détacher du corps matériel, c'est le but d'une spiritualité accomplie, se détacher de ce monde matériel, y compris de son propre corps


Aujourd'hui il y a des tribunaux, donc des juges, qui jugent


Les tribunaux jugent, mais ne jugent pas au nom de Dieu, c'est a mon avis ce que voulait dire jésus en disant "Ne jugez point (au Nom de Dieu), afin que vous ne soyez point jugés"
Avatar de l’utilisateur
alibey
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
 
Messages: 303
Inscription: 08 Oct 2009, 20:02
Genre: Non spécifié
A remercié: 0 fois
Remercié: 2 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar lorie » 17 Mar 2010, 20:49

alibey a écrit:
Aujourd'hui il y a des tribunaux, donc des juges, qui jugent


Les tribunaux jugent, mais ne jugent pas au nom de Dieu, c'est a mon avis ce que voulait dire jésus en disant "Ne jugez point (au Nom de Dieu), afin que vous ne soyez point jugés"



:thumbup: :thumbsup: :thumbup1:

:.b: :.r: :.a: :.v: :.o: :clapping:
Avatar de l’utilisateur
lorie
Mort virtuellement
Mort virtuellement
 
Messages: 7913
Inscription: 07 Avr 2005, 07:57
Localisation: Merci de supprimer définitivement mon compte
Genre: Non spécifié
A remercié: 33 fois
Remercié: 25 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar khristodoulos » 17 Mar 2010, 23:17

Aucune raison précise etc...


Au contraire, car lorsque l'on est Chrétien on ne permet pas que les lieux saints soient souillés, et que les pélerins soient massacrés.

tu as le droit de te défendre, mais tu n'as pas besoin de le faire au nom de Dieu


N'oubliant pas cette phrase: Et si ton frère est attaqué, tu n'as pas seulement le droit, mais le devoir de l'aider (à moins qu'ils ne décident librement le contraire).

Et c'est au Nom de Dieu que le Chrétien agit, qu'il vole au secours de son prochain meme s'il faut en payer le prix.

Les chrétiens sont victimes des extrémistes , pour le reste il ne sont victimes que de la critique des gens qui ne partagent pas leur foi. La critique des religions est une liberté élémentaire qui justement empéche les chrétiens d'être repris par leurs vieux démons


La critique?

La critique est fondée sur la raison, elle est constructive, jamais haineuse, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui (comme hier, et probablement comme demain aussi).

Quant aux persécutions, tu fais bien d'en parler, puisque les baptisés sont les plus persécutés, et de loin(islam, communisme, capitalisme etc...).

L'âme si elle existe


Donc l'homme n'est qu'un objet, une chose inerte, bravo c'est génial.

"Ne jugez point (au Nom de Dieu), afin que vous ne soyez point jugés"


Evangile:

Ne jugez point afin de n’être point jugés,
car de la façon dont vous jugez, vous serez jugés, et avec la mesure dont vous mesurez il vous sera mesuré.


http://fr.wikisource.org/wiki/%C3%89van ... Chapitre_7

commentaire:

— Saint Augustin : (serm. sur la mont., 2, 28.) On ne peut savoir quelle intention nous porte à rechercher les biens temporels pour l’avenir, et nous pouvons les acquérir avec une intention simple ou avec duplicité de cœur. Notre Seigneur ajoute donc très à propos: « Ne jugez pas. »

— Saint Jean Chrysostome : (sur S. Matth.) Ou bien si l’on veut une autre liaison avec ce qui précède, jusqu’ici, Notre Seigneur a déduit les conséquences du précepte de l’aumône, il va maintenant exposer les conséquences du précepte de la prière. Les enseignements qui suivent font en un certain sens partie de la prière, de manière que ces paroles: « Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés, » feraient suite à celles-ci: « Remettez-nous nos dettes. »

— Saint Jérôme : S’il nous est défendu de juger, comment saint Paul a-t-il pu légitimement juger l’incestueux de Corinthe, et saint Pierre convaincre de mensonge Ananie et Saphire ? (Ac 4.)

— Saint Jean Chrysostome : (sur S. Matth.) Il en est qui entendent ce passage dans ce sens que Notre Seigneur ne nous défend pas ici de reprendre nos frères par un principe de charité, mais qu’il interdit seulement aux chrétiens de se mépriser les uns les autres par une vaine affectation de justice, de les prendre en haine et de les condamner sur de simples soupçons, en couvrant des apparences de la piété les inspirations d’une haine personnelle.

— Saint Jean Chrysostome : (hom. 24.) Aussi ne dit-il pas: « N’arrêtez pas celui qui pèche, » mais: « Ne jugez pas, » c’est-à-dire ne soyez pas un juge sévère: reprenez, à la bonne heure, non pas comme un ennemi qui veut se venger, mais comme un médecin qui cherche à guérir.

— Saint Jean Chrysostome : (sur S. Matth.) C’est afin de prévenir cette amertume dans la réprimande que les chrétiens se font entre eux, que Notre Seigneur a dit: « Ne jugez point. » Mais quoi ! est-ce que par cela seul qu’ils se seront abstenus de cette réprimande amère ils obtiendront la rémission de leurs péchés en vertu de ces paroles: « Vous ne serez pas jugés ? » Est-ce qu’on est digne d’obtenir le pardon du mal qu’on a commis, par cela seul qu’on n’y a pas ajouté un autre mal ? Non sans doute, et notre dessein en parlant de la sorte est de faire comprendre que ces paroles du Sauveur ne nous défendent pas de juger ceux qui pêchent contre Dieu, mais ceux qui nous offensent personnellement. Car celui qui ne juge pas son prochain par suite d’une offense qu’il en a reçue, ne sera pas jugé lui-même; Dieu lui pardonnera comme il a pardonné.

— Saint Jean Chrysostome : (hom. 24.) Ou bien encore, cette défense de juger ne s’étend pas à tous les péchés quels qu’ils soient, mais elle s’adresse à ces hommes qui remplis de vices sans nombre, reprennent sévèrement les autres pour les moindres fautes. C’est ainsi que saint Paul lui-même ne défend pas de juger ceux qui sont en faute, mais il reprend les disciples qui veulent juger leurs maîtres, et nous apprend par là à ne pas juger ceux qui sont au-dessus de nous.

— Saint Hilaire : (Can. 5 sur S. Matth.) Ou bien encore Dieu nous défend de nous ériger en juges de ses desseins providentiels, car de même que tout jugement parmi les hommes porte sur des points douteux, ainsi tout jugement contre Dieu a pour objet des matières pleines d’obscurité. Il veut donc éloigner de nous cette disposition et nous laisser sous la garde d’une foi inébranlable, car si dans d’autres matières le jugement téméraire est chose coupable, quand il attaque les choses de Dieu, c’est un commencement de crime.

— Saint Augustin : (serm. sur la mont., liv. 2, chap. 23.) Ou bien enfin je pense que le Seigneur, par ces paroles, ne nous ordonne autre chose que d’interpréter en bonne part les actions dont le motif nous est inconnu. Il est des actions dont l’intention ne peut être bonne, comme les outrages à la pudeur, les blasphèmes et autres crimes semblables, Dieu nous permet de les juger. Il est au contraire des actions intermédiaires ou indifférentes que l’on peut faire avec une intention bonne ou mauvaise; c’est une témérité de les juger, surtout pour les condamner. Il est deux circonstances où nous devons éviter le jugement téméraire: lorsque l’intention qui a dirigé telle action nous est inconnue, et quand nous ignorons ce que deviendra par la suite une personne qui nous paraît être actuellement bonne ou mauvaise. Ne blâmons donc pas des actions dont nous ne connaissons pas l’intention, et quant à celles qui sont manifestement mauvaises, ne les reprenons pas de manière à rendre impossible la guérison. On peut être étonné de ce que dit Notre Seigneur: « Vous serez jugés selon que vous aurez jugé les autres. » Est-ce que si nous jugeons témérairement, Dieu nous jugera de la même manière ? Et si nous nous sommes servis d’une mesure injuste, Dieu nous appliquera-t-il une mesure semblable ? car ces expressions mesure et jugement ont ici, je pense, le même sens. Ces paroles signifient donc que la témérité dont vous aurez rendu les autres victimes, sera elle-même votre châtiment; car souvent l’injustice ne nuit en rien à celui qui en est l’objet, mais elle nuit toujours à celui qui en est l’auteur.

— Saint Augustin : (Cité de Dieu, liv. 21, chap. 2.) Comment peut-il être vrai, disent quelques-uns, que nous serons mesurés selon la mesure avec laquelle nous aurons mesuré les autres, si un péché dont la durée a été limitée est puni d’un supplice éternel ? Ils ne font point attention qu’il ne s’agit pas ici d’une mesure semblable quant à la réciprocité de la peine, en ce sens que celui qui a fait le mal souffre un mal semblable, quoique cependant on pourrait appliquer ces paroles au sujet traité alors par le Sauveur, c’est-à-dire aux jugements et aux condamnations. Donc celui qui juge et condamne injustement reçoit dans la même mesure lorsqu’il est jugé et condamné selon toute justice, quoiqu’il ne reçoive pas ce qu’il a donné; car il s’est servi du jugement pour commettre une injustice, Dieu se sert du jugement pour lui infliger le châtiment qu’il a justement mérité.

http://docteurangelique.free.fr/index.html
Signature désactivée par la modération
Avatar de l’utilisateur
khristodoulos
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
 
Messages: 519
Inscription: 06 Fév 2010, 21:17
Genre: Homme
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar alibey » 18 Mar 2010, 10:27

Et c'est au Nom de Dieu que le Chrétien agit


Et donc tu n'es pas si différent des islamistes qui vocifèrent

et pourtant il est clair que dans les évangiles, jésus comdamne cette prétention qu'ont le hommes de juger au nom de Dieu, alors qu'eux même ne sont pas imunisés contre le péché
Avatar de l’utilisateur
alibey
Caporal-chef Virtuel
Caporal-chef Virtuel
 
Messages: 303
Inscription: 08 Oct 2009, 20:02
Genre: Non spécifié
A remercié: 0 fois
Remercié: 2 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar khristodoulos » 18 Mar 2010, 10:33

alibey a écrit:
Et donc tu n'es pas si différent des islamistes qui vocifèrent


La Foi nous sépare.
Signature désactivée par la modération
Avatar de l’utilisateur
khristodoulos
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
 
Messages: 519
Inscription: 06 Fév 2010, 21:17
Genre: Homme
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar Maried » 18 Mar 2010, 14:59

khristodoulos a écrit:
alibey a écrit:
Et donc tu n'es pas si différent des islamistes qui vocifèrent


La Foi nous sépare.

Tu confonds foi et religion. Les autres croyants ont aussi la foi mais n' ont pas la même religion.
L' islamiste a foi en islam comme toi tu as foi au catholicisme.
Tu n' acceptes pas l' avortement il n' accepte pas le polythéisme. :roll:
"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_______________________________________________________________
ImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
 
Messages: 5775
Inscription: 02 Sep 2009, 13:19
Genre: Femme
A remercié: 744 fois
Remercié: 183 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar khristodoulos » 18 Mar 2010, 15:27

Mon grand, qu'est-ce que tu racontes encore ? :roll:

Foi et Religion sont indissociables, sont UN (comme le corps et l'ame forment UNE personne).

Quant à la remarque sur le "polythéisme", c'est quoi ton but, te rabaisser au niveau des inepties mahométanes?
Signature désactivée par la modération
Avatar de l’utilisateur
khristodoulos
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
 
Messages: 519
Inscription: 06 Fév 2010, 21:17
Genre: Homme
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Réponse à lucie martin de Riposte laïque

Message non lupar zOUnOUrs » 18 Mar 2010, 16:10

J'ai la foi mais aucune religion.

Et ma foi n'est portée sur aucune divinité quelle qu'elle soit.

Donc dire Foi et Religion sont indissociables est une erreur.

Quant à l'âme, elle n'existe pas. Seul le cerveau existe.
" L'art de la citation est l'art de ceux qui ne savent pas réfléchir par eux-même. " Voltaire
Avatar de l’utilisateur
zOUnOUrs
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
 
Messages: 885
Inscription: 20 Aoû 2008, 06:00
Localisation: Lyon
Genre: Homme
A remercié: 0 fois
Remercié: 3 fois

Suivante

Retourner vers Religions & Spiritualités & Philosophies

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités