suzanne tamim la star de la chanson libanaise assassinée

Toutes les cultures - les dialectes et les langues du monde - se rencontrer et découvrir les autres - proposer ses services. Annuaires et liens - blogs et forums à découvrir ou à dénoncer.

suzanne tamim la star de la chanson libanaise assassinée

Message non lupar Invité » 18 Oct 2008, 17:53

la chanteuse libanaise suzanne tamim morte, hier à dubaï, dans des conditions mystérieuses, son corps portait les traces de plusieurs coups de couteaux.

Image

Image

la chanteuse s'était éclipsée il y a près de huit mois, après avoir quitté son lieu de résidence au caire, en Égypte.

la carrière de suzanne tamim avait été lancée en 1996 grâce au programme de studio el-fan, de la lbci.

une triste fin pour cette star de la chanson libanaise qui avait complètement disparu de la scène artistique depuis huit mois. suzanne tamim, 31 ans, a habité en france pendant une longue période avant de s'installer en Égypte, après la sortie de son album saken alby .

aux prises avec des difficultés personnelles et un divorce difficile, elle s'était installée à dubai.

la mort d'une jeune et jolie chanteuse qui reste une énigme pour tous! en tous cas pour le moment !
musiqueray
Avatar de l’utilisateur
Invité
 

Re: suzanne tamim la star de la chanson libanaise assassinée

Message non lupar Georges » 18 Oct 2008, 18:10

Quel choc.

J'espère que ce n'est pas un islamiste qui a fait celà.

Condoléances à toute sa famille.
"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Ali Sina explique son apostasie
Mahomet, ce criminel
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928
Avatar de l’utilisateur
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
 
Messages: 6691
Inscription: 01 Mai 2006, 06:00

Re: suzanne tamim la star de la chanson libanaise assassinée

Message non lupar david » 19 Oct 2008, 13:28

Georges a écrit:Quel choc.

J'espère que ce n'est pas un islamiste qui a fait celà.

Condoléances à toute sa famille.


Pourquoi? C'est plus grave si c'est un islamiste?
Avatar de l’utilisateur
david
Caporal Virtuel
Caporal Virtuel
 
Messages: 161
Inscription: 05 Sep 2008, 20:16

Re: suzanne tamim la star de la chanson libanaise assassinée

Message non lupar yacoub » 19 Oct 2008, 14:09

Ouverture du procès du magnat égyptien soupçonné de l'assassinat d'une chanteuse libanaise
Il y a 20 heures

LE CAIRE — C'est le procès qui passionne toute le Proche-Orient. A l'ouverture de leur procès samedi, un puissant homme d'affaires et député égyptien et son complice présumé ont affirmé n'avoir rien à voir avec l'assassinat de la chanteuse libanaise Suzanne Tamim, retrouvée morte dans son appartement de Dubaï en juillet.

Un mois plus tard, le puissant Hisham Talaat Moustafa, magnat de l'immobilier et l'un des hommes les plus riches d'Egypte, était privé de son immunité parlementaire et arrêté, soupçonné d'avoir commandité le meurtre.

Vêtu de blanc dans la cage bondée où sont enfermés les prévenus, et sous forte escorte policière, il a comparu samedi aux côtés de celui qui aurait perpétré le crime, Mohsen el-Sukkary. "Je n'ai pas tué Suzanne. Je ne l'ai pas fait", a déclaré ce dernier.

Les avocats du milliardaire ont réclamé sa mise en liberté sous caution, mettant en avant les risques économiques pour son groupe, "11 sociétés et 60.000 employés". Les juges ont refusé.

L'accusation devrait présenter une dizaine de témoins, y compris des policiers émiratis, pour ce procès sous haute sécurité, le tribunal dans le centre du Caire étant gardé par de nombreux policiers anti-émeutes que des échauffourrées ont opposées aux nombreux représentants des médias venus couvrir le procès.

La chanteuse aux yeux verts, âgée de 30 ans, avait été retrouvée morte dans son appartement de Dubaï, le corps transpercé de coups de couteau et la gorge tranchée.

L'assassinat de Suzanne Tamim a provoqué une onde de choc dans tout le monde arabe, notamment en raison de l'arrestation d'un haut personnage considéré comme intouchable.

Moustafa, est en effet un proche du fils du président égyptien, Gamal Moubarak. C'est l'un des principaux milliardaires d'Egypte, propriétaire d'hôtels de luxe et d'installations balnéaires, est l'un des principaux promoteurs des nouvelles banlieues à l'occidentale destinée à la bourgeoisie tout autour du Caire.

Il est accusé d'avoir payé deux millions de dollars pour le merutre de la chanteuse l'ancien membre de la Sécurité d'Etat égyptienne El-Sukkary, employé d'un des hôtels Four Seasons propriété de Moustafa en Egypte. Il aurait obtenu visas et billets d'avion pour pister la chanteuse, à Londres puis à Dubaï.

Suzanne Tamim avait connu la gloire à la fin des années 90, avant de connaître des temps difficiles, se séparant de son époux et manager libanais, qui l'a poursuivie en justice. Selon ses proches, elle était partie s'installer à Dubaï pour mettre un point final à une relation amoureuse avec Moustafa, qui est marié.

Selon les enquêteurs de Dubaï, el-Sukkary aurait tué la jeune femme le 28 juillet, entrant chez elle en se faisant passer pour un employé de la société qui lui avait récemment vendu son appartememnt dans un complexe luxueux. L'arme du crime et les vêtements qu'il portait auraient ensuite été retrouvés, avec des traces d'ADN le mettant en cause.

Le procès a été ajourné au 15 novembre.
Coiffant les aspirations les plus viles, flattant les pulsions les plus archaïques, encourageant la paresse intellectuelle, l'intolérance, l' hypocrisie, la violence, prêchant un virilisme pathologique, justifiant les pires ignominies antiféministes, l'islam n'est ni une sagesse , ni une civilisation (mode de vie), c'est un fléau.
Gérard Zwang

"Écrasons l'infâme"
Voltaire

« L'islam retournera en Europe en conquérant et en vainqueur, après en avoir été expulsé deux fois... Je soutiens que cette fois la conquête ne se fera pas par l’épée mais par la prédication et l'idéologie. »
Youssouf Qaradawi

لا ميثاق لا دستور قال الله قال الرسول‎

L’Europe, deux fois misérable, a combattu l'Orient lorsqu'il représentait une chance de splendeur.
Elle lui cherche aujourd'hui des raisons profondes alors qu'il donne le spectacle de la dégénérescence la plus sordide

Georges Henein
Avatar de l’utilisateur
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
 
Messages: 11576
Inscription: 10 Nov 2005, 07:00
Localisation: Paradis d'Allah au milieu des houris

Re: suzanne tamim la star de la chanson libanaise assassinée

Message non lupar Georges » 22 Mai 2009, 15:39

Egypte - Un proche du pouvoir et un policier condamnés à mort
Nathalie Mazier, le vendredi 22 mai 2009 à 04:00



Depuis son ouverture, le 18 octobre 2008, le procès d’Hicham Talaat Moustafa, magnat égyptien de l’immobilier, fidèle du Parti national démocratique (PND) et membre du Conseil consultatif (Sénat), fait recette au Liban et en Egypte. Il est rare, en effet, que les hommes d’affaires familiers du pouvoir aient à répondre de leurs actes devant la justice. Encore moins que l’un d’entre eux soit condamné à mort, comme l’a ordonné hier le juge du tribunal pénal du Caire. Hicham Talaat Moustafa est accusé d’avoir commandité, en juillet 2008, le meurtre de Suzanne Tamim, une chanteuse libanaise de 30 ans, l’une de ses anciennes conquêtes. Dans le box des accusés, l’homme était accompagné de celui qui est accusé d’avoir exécuté la jeune femme, Mohsen al-Soukkari, policier à la retraite. Lui aussi a été condamné à la même sentence : la mort par pendaison.


Deux millions de dollars
Le 28 juillet 2008, Suzanne Tamim, chanteuse vainqueur en 1996 d’une émission télévisée libanaise, est retrouvée morte à son domicile de Dubaï (Emirats arabes unis). Son corps est lardé de plusieurs coups de couteau, sa gorge entaillée. La jeune femme a été poignardée à mort sur le pas de sa porte.

L’enquête est rondement menée. Très vite, les soupçons se portent sur Hicham Talaat Moustafa. Le milliardaire aurait payé Mohsen al-Soukkari, un ancien membre de la sécurité d’Etat égyptienne, pour tuer la chanteuse. Cet homme en service commandé aurait obtenu visas et billets d’avion afin de suivre la trace de sa victime.
Quelques jours plus tard, l’ancien policier est arrêté. Devant les enquêteurs, il avoue avoir agi sur ordre d’Hicham Talaat Moustafa en échange de deux millions de dollars (1,45 million d’euros). Marié, ce proche de Gamal Moubarak, le fils du président égyptien, aurait entretenu, selon la presse, une relation avec Suzanne Tamim trois années durant. Cette dernière aurait finalement quitté l’Egypte pour Londres avant de s’installer à Dubaï. L’idylle s’était achevée quelques mois avant le meurtre.


Décision en suspens
Premier pas franchi contre Hicham Talaat Moustafa, le 2 septembre 2008, son immunité parlementaire est levée à la demande du procureur du Caire. L’homme est aussitôt arrêté et inculpé, trahi, semble-t-il, par de nombreuses conversations téléphoniques avec Mohsen al-Soukkari, dont les enregistrements sont en possession des enquêteurs.

A l’ouverture du procès, les avocats de Moustafa avaient réclamé sa mise en liberté sous caution, en faisant valoir les risques qu’une condamnation induirait pour sa société qui emploie 60.000 personnes dans les différents hôtels de luxe et installations balnéaires qu’il dirige. En vain.

Désormais, comme le prévoit le Code pénal local, l’application de la sentence est suspendue à l’aval du mufti d’Egypte, puisque la plus haute autorité religieuse du pays doit nécessairement donner son autorisation pour toute mise à mort. L’audience a été fixée au 25 juin.
"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Ali Sina explique son apostasie
Mahomet, ce criminel
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928
Avatar de l’utilisateur
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
 
Messages: 6691
Inscription: 01 Mai 2006, 06:00


Retourner vers Cultures en commun - Annuaires et Liens

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités